Fast & Fresh – Le Blog Stratégie des Usages

prévention sida gay

Prévention Sida gay : 6 innovations pour préserver la santé des homosexuels

Prévention sida gay, des progrès :

Les progrès technologiques, médicaux et en sciences humaines de ces dernières années en prévention sida gay amènent avec eux des idées innovantes dans le champ de la prévention contre le VIH. Des préservatifs améliorés, des autos tests plus efficaces ou des applications au service des porteurs vih, l’innovation passe par l’amélioration et l’efficacité.

Les nouvelles méthodes de détection et de prévention ont pour ambition d’être plus sûres, plus rapides, plus informatives tout en étant orientées vers le bien être des utilisateurs. Moins contraignants, ces moyens sont présentés comme des outils personnalisés, qui anticipent les attentes et les besoins.

Sustain Natural, le préservatif vegan :

Disponible depuis le début de l’année aux Etats Unis, mais en vente dans le reste du monde sur leur site internet, Sustain natural est la première gamme de préservatifs à se revendiquer 100 % vegan.  S’adressant prioritairement à un public féminin, cette marque met l’accent dans ses campagnes sur l’aspect non invasif de ses produits sur le corps des femmes et sur l’engagement éthique de leur production.

Ainsi, les condoms Sustain Natural ne sont pas composés de Nitrosamine un composé chimique cancérigène présent habituellement dans les préservatifs mais aussi dans les cosmétiques et les pesticides. Ils sont également issus du commerce équitable et sont composés de produits bios. Enfin, 10 % des recettes vont directement à des associations s’engageant à favoriser l’accès aux soins sanitaires chez les femmes.

Les préservatifs Hex :

Hyper médiatisés lors de leur sortie l’année dernière (principalement parce que Charlie Sheen était le visage de la marque pendant l’été), ces préservatifs créés en Suède ont mis sept ans à voir le jour. L’objectif de leur créateur, Filip Sedic, était en quelque sorte de transformer le préservatif en un objet de luxe, cher et cool. Son but était de le rendre plus attractif chez les jeunes, une population encore très concernée par les conduites sexuelles à risques.

Le principe est exactement opposé à celui du paquet neutre pour les cigarettes, supposé rendre les paquets ringards et ainsi éloigner les jeunes, mais est susceptible d’être beaucoup plus efficace. Décrits comme très confortables et flexibles, les préservatifs Hex ont surtout été conçus dans le but d’être indéchirables et ont le mérite d’avoir un taux de fiabilité atteignant les 100% (contre 96 % pour un préservatif classique).

Le préservatif en hydrogel :

Depuis le début des années 2000 de nombreux chercheurs tentent de trouver une alternative au préservatif, sans y parvenir. Financé par Bill Gates, ce nouveau type de préservatif est fabriqué à partir d’hydrogel, matière si fine qu’elle se substitue lors d’opérations chirurgicales à la peau humaine.

Ce projet permettra donc de passer du latex à un préservatif d’un nouveau genre. L’hydrogel est constitué à 95 % d’eau mais est complètement étanche aux échanges biologiques. Les tests cliniques ont conclu que sa consistance et sa finesse améliorent la satisfaction de ses utilisateurs qui décrivent ce produit comme une « seconde peau ». L’hydrogel permettra enfin de diffuser du viagra pendant l’acte sexuel.

La clé USB qui détecte le VIH :

Développée en Angleterre à la fin de l’année dernière par l’Imperial College de Londres, cette clé USB permet de détecter le VIH et le niveau de progression du virus (la charge virale) dans le sang avec une précision supérieure aux tests actuels et une analyse beaucoup plus rapide. Cette machine peut en effet rendre ces conclusions en environs 22 minutes avec une efficacité proche de 95%.

Si les autotests récemment mis sur le marché ont permis de limiter les longues attentes et contraintes dues aux examens fais en laboratoire (temps de la prise de rendez-vous, délais du rendu des résultats etc.), cette clé USB est une technique de détection encore plus simple et précise dans ces conclusions.

Le principe est simple, les patients n’ont qu’à déposer une goutte de sang sur la clé qu’ils branchent à leur ordinateur, une analyse est ensuite transmise à un laboratoire et un chercheur leur fait parvenir les résultats dans les plus brefs délais. Cette facilité d’usage rendra aussi service aux personnes vivant dans des espaces ruraux et éloignés. Toujours en phase d’essais, sa mise en vente n’est pas prévue pour tout de suite.

L’anneau vaginal antirétroviral :

En chantier depuis 2014, ce type d’anneau vaginal est susceptible d’incarner la nouvelle génération de préservatif féminin, alors que ceux type femidom n’ont pas vraiment réussi à s’installer dans les habitudes.

Destiné principalement à être utilisé dans des pays en voie de développement comme en Afrique subsaharienne dans lesquels le port du préservatif chez les hommes n’est pas automatique, cet anneau sécrète un médicament antirétroviral la dopivirine capable d’empêcher le VIH à se reproduire dans des cellules saines. Les résultats de plusieurs études sont encourageant et montrent que porté régulièrement et de la bonne manière le taux de protection contre le VIH peut monter à 75 %.

Le port de cet anneau doit donc s’accompagner de toute une éducation et d’un suivi indispensable pour assurer une efficacité optimale. Sa mise en circulation est prévue pour le deuxième semestre de 2017.

Aviro l’application qui aide à la prise en charge :

Toujours destiné à une utilisation dans des pays en voie de développement, l’application Aviro est un outil qui peut apporter de l’aide a du personnel soignant sur des patients porteurs du VIH vivant dans des zones géographiques isolées. 

Ainsi quand le professionnel de santé rentre dans l’application des informations basiques sur un patient, Aviro l’informe instantanément de la prise en charge la plus adaptée et lui fournit des informations lui permettant de prendre les meilleures décisions par rapport à la situation sur place.  L’application est également continuellement mise à jour et le clinicien peut recevoir de l’aide immédiatement grâce à une hotline à sa disposition.

Des questions ? Contactez-nous

Edouard est Psychologue Cognitiviste. Passionné par la prévention santé et la recherche appliquée, il souhaite faire rentrer la Psychologie là où on ne l’attend pas et utiliser ses outils pour améliorer, expliquer et innover.

CommunautéGayMarché gayNouvelles techniquesPréventionPrévention santéSida

Edouard • 26 mars 2017


Previous Post

Next Post